Vanessa Reip, des jeunes de la rue aux méthodes d’apprentissage

La trentaine rayonnante, Vanessa Reip, kinésiologue à Sainte-Marie sur Semois (Lorraine belge), cofondatrice de l’asbl A’prendre autrement, retrace son parcours.

Je suis née à Eupen, j’ai vécu à Welkenraedt, nous avons déménagé vers Liège pour le travail de Papa. C’est donVanessa Reipc à Liège que j’ai fait mes études d’éducatrice A1, au CFEL . J’y ai vécu de belles et fortes expériences : dans une école de devoirs que nous avons créée, et aussi comme éducatrice de rue à Beyne-Heusay, avec 2 autres éducateurs « frappadingues ». ! On travaillait avec une A.M.O (1) et nous menions des projets avec les ados : sorties à la Foire de Liège, animations avec la maison de repos, musculation, plus le soutien individuel, en parallèle. Beyne-Heusay a été la première étape de mon parcours professionnel, puisque j’y ai effectué un remplacement à l’école de devoirs. Mon mariage m’a conduite à Seraing avant d’atterrir en Gaume, à Sainte-Marie s/Semois, où je vis depuis 7 ans avec ma petite famille.

Du toucher au mouvement

Comme je voulais approfondir les techniques du toucher de façon pragmatique, j’ai suivi un cours d’esthétique à l’IFAPME. Je me suis enfin lancée dans la très copieuse formation de kinésiologie : 700 heures, ça compte ! C’est suite à un accident de voiture que j’ai pris conscience de l’impact de cette approche. Elle permet d’agir rapidement sur des points précis. C’est une approche royale dans les processus d’éducation. J’ai ajouté à mon cursus la Brain Gym©, et plus particulièrement les BBA ® (pour Building Blocks Activities), un aspect de la Brain Gym© particulièrement dédiés aux enfants avec des besoins spécifiques. J’ai donc recentré mon approche sur le corps et le corps en mouvement.

A’prendre autrement

Vanessa sourit : « Je ne me rendais pas compte que je pouvais autant déplacer de montagnes ! » Cette asbl, c’est11950297_1461007154208365_3120284328288674402_o un parcours du combattant avec de chouettes professionnels. On s’est investis bénévolement dans les travaux avec les compères du Conseil d’Administration, le succès est au rendez-vous : en 6 mois, 250 enfants et ados ont franchi nos portes au moins une fois ! On a noué très vite des partenariats avec des PMS, des directions d’écoles, des instituteurs(trices). Nous formons maintenant des enseignants, via des ateliers lors des journées pédagogiques. Les demandes viennent de la région, mais aussi de Namur, voire Bruxelles. Nous offrons aussi des conférences avec des intervenants extérieurs.

Les raisons du succès ?

Je pense que c’était le bon projet au bon moment. Il y a une vraie demande en milieu rural. Les parents ne veulent plus parcourir d’interminables kilomètres pour des séances hebdomadaires : place à une vraie vie de famille, quand même ! Avec A’prendre autrement, ils rencontrent aussi tous les intervenants au même endroit. C’est un gros plus pour les familles, mais aussi pour nous les professionnels. On croise les collègues dans les couloirs, on échange sur les outils, on se passe le relais…Chouette ambiance dans un chouette lieu ! C’est l’ancienne école du village, avec sa cour, ses hautes fenêtres sur 500 m2 ! ll faut voir la vie dans la salle d’attente : l’autre jour, un enfant hurlait parce qu’il voulait rester là ! A quoi s’ajoute la présence de la Compagnie théâtrale du Bouton, qui anime des ateliers au rez-de-chaussée.

Un projet né d’un besoin et de volontés

Nous avons démarré sur la volonté de regrouper plusieurs professionnels dans un même lieu, pour éviter les pertes de temps en aller et venues, économiser notre énergie …et celle de la planète ! Nous voulions réunir dans un appartement ou une maison : kinésiologue, logopède, psychologue, neuro-psychologue. La rencontre avec Benoît Piedboeuf, maire de Tintigny, nous a aidés à concrétiser notre projet, d’abord sous une forme juridique adaptée, puis à défendre notre projet devant le Collège communal. Ont suivi plusieurs propositions de lieux. Nous avons finalement choisi l‘ancienne école de Rossignol, libérée depuis peu. Un loyer a été convenu. Est arrivée la phase des travaux, réalisés par la Commune ; Nous avons passé 10 à 12 week-ends à peindre, et ce n’est pas fini ! 14409840_301565740208310_7500505252795767056_o

Des projets ? Toujours !

Nous sommes 3 à nous être formés à la méthode Octofun, basée sur la théorie des intelligences multiples d’Howard Garner , grâce à quoi nous allons proposer de nouveaux ateliers.

Avec les bibliothèques d’Etalle et de Tintigny, nous concoctons une bibliographie d’ouvrages sur les émotions et les disfonctionnements en rapport avec elles. La publication évoquera autant les ouvrages de références pour adultes que de la littérature de jeunesse.

Un autre gros projet, encore top secret : surprise !

Pour en savoir plus :

A’prendre autrement asbl http://apprendre-autrement.be/

Rue Camille Joset, 24 – B6730 Rossignol (Tintigny)

info@apprendre-autrement.be

T. 0493/766.770

(1) Action en Milieu Ouvert, dispositif d’intervention auprès des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *