L’univers multiple des pièces détachées. Portrait d’Erika Goyen.

Hauts fourneaux ou laboratoires pharmaceutiques, je fournis des pièces détachées. Mon travail, je le conçois comme un service pour mes clients.

L’atelier plutôt que le bureau

Erika Goyen connaît bien le secteur, depuis 28 ans qu’elle rencontre clients et fournisseurs en matériel industriel, transformation de plastiques, pièces usinées, d’étanchéité, … D’abord déléguée technico-commerciale en PME, elle s’est vue gratifier des grands comptes clients. Plutôt que le bureau, Erika préférait l’atelier, où elle a rencontré avec le même plaisir mécaniciens, contremaîtres, acheteurs, et dans les tenues de l’emploi, s’il vous plaît, y compris casque et lunettes : « Je ne me la jouais pas , et je ne suis jamais allée dans les ateliers en jupe. C’est un métier très gai, très riche, très varié qui demande de la souplesse pour s’adapter aux personnes et aux différents milieux. « 

Rigueur et disponibilité

Erika salue les hommes qui lui ont appris son métier : « Des ingénieurs étaient déjà en place, une génération d’hommes chouettes. On s’envoie encore des cartes postales ! » A leur disponibilité, Erika a répondu en étant elle-même toujours présente pour les clients, ainsi que par de la rigueur, le sérieux qui attire la confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *